Une nouvelle espèce de lémur ayant la taille d’un écureuil, de grands pieds, de longue langue

12/12/2010

De nouvelles espèces de primates de Madagascar sont présentées dans le cadre du programme Decade of Discovery sur BBC

Washington, DC / Londres – Une espèce de lémur à fourche, un Phaner, que l’on croit nouvelle pour la science a été découverte dans les forêts sèches de Daraina, à Madagascar. « Elle est présentée pour la première fois exclusivement dans le cadre d’un programme spécial DECADE OF DISCOVERY sur BBC, ce mardi 14 decembre 2010 », annoncent Conservation International et le département de l’histoire naturelle de la BBC. Cette nouvelle espèce serait le cinquième du genre Phaner .

Le Dr Russ Mittermeier, un expert sur les primates et de renommée mondiale, Président de Conservation International, a aperçu l'animal en 1995 lors d’une expédition à Daraina, une zone protégée dans le Nord-est du Madagascar. « Je me suis rendu dans cette région pour la première fois pour voir le spectaculaire sifaka de Tattersall [Propithecus tattersali], une grande espèce diurne qui venait d'être décrite en 1988. J’ai été surpris d’y voir des lémurs à fourche, cet animal n’était pas encore connu dans la région. J’étais tout de suite convaincu  qu’il s’agissait probablement d’une espèce nouvelle pour la science mais je n’ai pas eu le temps d’en faire le suivi jusqu'à présent », a-t-il expliqué.

En octobre de cette année, Dr Mittermeier a mené une expédition de scientifiques incluant le généticien Ed Louis du zoo d’Omaha, et une équipe de tournage du département de l’histoire naturelle de la BBC, vers la même région où ils ont réussi à retracer le lémur à fourche. 
 
Grâce au cri aigu de ce lémur qui était au sommet d’un arbre, l’équipe a pu suivre puis étudié l’animal dans la forêts dense sèche de Daraina. Des analyses génetiques ont confirmé qu’il s’agit bien d’une nouvelle espèce « Il s’agit encore une fois d’une découverte remarquable faite à  Madagascar, un pays de la plus haute importance au monde et un des endroits les plus extraordinaires sur notre planète mais très sensible en matière de biodiversité», a commenté Dr Mittermeier.

« Il est particulièrement remarquable que nous continuons de découvrir de nouvelles espèces de lémurs et plusieurs autres plantes et animaux dans ce pays qui a déjà perdu 90 % ou plus de sa végétation originale et dont les répercussions sont importantant» souligne t-il.

Sachant que la portée du lémur est très limitée, il est probable que cette espèce est en voie de disparition ou sévèrement menacée même si elle n'a pas encore été décrite formellement.   

Comme les quatre autres espèces du genre Phaner, cette espèce potentiellement nouvelle possède :

une ligne noire en forme de Y qui commence au-dessus de chacun des yeux et qui se rejoignent pour former une seule ligne sur le dessus de la tête, créant une fourche d'où le nom commun pour ces animaux; 

  • de grandes mains et de grands pieds pour s’agripper aux arbres; 
  • un grand cri aigu émis la nuit;    
  • un comportement inhabituel d’extension de la nuque qui s'est manifesté face au  faisceau de lumière projeté pendant la nuit et qui est unique à cette espèce;  
  • un régime constitué d’une grande quantité de gomme exsudée des arbres et du nectar des fleurs;  
  • une longue langue pour aspirer le nectar et des incisives allongées qui forment un peigne dentaire spécialisé comme un outil servant à racler l'écorce. 

« Cette cinquième espèce de phaner comporte un motif de couleurs différent, mais les principales différences  se situent probablement au niveau génétique », a expliqué Dr Mittermeier. Depuis le tournage du film de la découverte, M. Ed Louis et son équipe ont effectué des analyses génétiques pour confirmer qu’il s’agit bel et bien d’une nouvelle espèce.  Dr Mittermeier et M. Ed Louis souhaitent que cette nouvelle espèce porte le nom de l’organisme de conservation non gouvernementale Fanamby (« le défi » en malgache) qui a contribué à protéger la forêt de Daraina où le lémur a été découvert.

Au cours de la dernière décennie, 63 nouvelles espèces de primates, y compris 42 espèces de lémurs, ont été découvertes au niveau mondial. Deux lémurs portent le nom de Mittermeier qui a étudié les primates depuis plus de 40 ans. ce sont le

  • Microcebus mittermeieri :  petit lémur rappellant une souris, découvert en 2006 
  • Lepilemur mittermeieri  : le lémur sportif découvert en 2008

Madagascar est le seul pays où l’on retrouve des lémurs. Ils habitent dans les forêts et sont sévèrement menacés. Il est urgent de continuer les recherches puis cataloguer les lémurs qui  restent, mais surtout sauver leurs habitats qui servent de source de nourriture et de revenus à la population  « La protection du reste des forêts naturelles du Madagascar devrait être considérée une des plus hautes priorités de conservation au monde, a commenté M. Mittermeier. Ces forêts sont l’habitat d’une gamme incroyable d’espèces qui constituent un véritable héritage mondial et qui assurent une gamme incalculable d’avantages pour les communautés locales, leur procurant de l’eau, de nourriture et de fibres et d’autres services des écosystèmes. » ”

Autres renseignements généraux

L'île de Madagascar est le seul endroit où l’on retrouve des lémurs. Il y a un peu plus de 100 espèces de lémurs dont 40 ont été découvertes au cours de la dernière décennie. Certains scientifiques croient qu’ils ont voyagé au hasard sur la mer sur des radeaux de végétation et sont  arrivés sur la terre ferme par les rivières.

Les lémurs ont ensuite évolué isolés  des autres primates comme les singes qui ont évolué plus tard. Ils ont pu également évoluer grâce à l’absence de  prédateurs mais aussi pour combler les nombreuses niches qui leurs étaient  disponibles étant donné l’absence d’ongulés comme  les chevaux, les zèbres ou les antilopes –

Suivant la mythologie grecque,  « lémur »signifie fantômes ou esprits. En effet, ces animaux ont une voix fantomatique, des yeux réfléchissants et des habitudes nocturnes usuelles.
 

Autres renseignements sur le programme

Au cours de la dernière décennie, les scientifiques et les explorateurs ont découvert un quart de million de nouvelles espèces. [p1] DECADE OF DISCOVERY est une émission  unique spéciale présentée par Chris Packham. Elle met en exergue les dix meilleures découvertes parmi les plus extraordinaires des dernières années.    Le programme a été filmé partout à travers le monde. Il a permi de  présenter deux geckos de l'Indonésie, le singe le plus rare d’Afrique mais aussi   le pygmée tridactyle du Panama, filmé pour la première fois en train de nager. La Terre n’a pas fini de nous surprendre.

###

Notes aux éditeurs:

Conservation International (CI): S’appuyant sur des fondements solides de la science, du partenariat et de la démonstration sur le terrain, CI encourage les sociétés à prendre soin, de façon responsable et durable, de la nature et de notre diversité mondiale pour le bien-être de l'humanité.  Avec un siège social à Washington, DC, CI travaille dans plus de 40 pays sur quatre continents. Pour en apprendre davantage au sujet des positions quant aux politiques et des activités de CI à la convention sur la diversité biologique (CBD) à Nagoya, veuillez visiter www.conservation.org/cbd  
 
Département de l’histoire naturelle de la BBC: L’équipe de Bristol derrière DECADE OF DISCOVERY est dirigée par la chef de production Fiona Pitcher – dont les crédits incluent SOUTH PACIFIC qui a récemment remporté un Emmy award au niveau international et Best in Festival au Missoula International Wildlife Awards.  

Request an Interview

,

,

Related Content