Education Environnementale
 
 

L’engagement de tout un chacun pour conserver la biodiversité à sa valeur, l’utiliser de façon rationnelle, aussi bien actuelle que futur : c’est un objectif que CI a fixé d’atteindre. Accompagnant les différentes activités, la communication et l’éducation environnementale sont essentielles sinon indispensables pour la sauvegarde de la biodiversité. Les  rôles des écosystèmes, la valeur de la biodiversité, la relation entre l’environnement, la société et l’économie pour un développement durable,… nombreux sont les sujets que le grand public devrait connaitre. Des expériences vécues relatant des succès sont à démontrer et à partager. Le public est constitué de différentes catégories : communautés locales de base, partenaires techniques, partenaires financiers, agents de changements, … Ce public est situé à différents niveaux : local, national, international.


Des partenaires engagés sont indispensables

L’organisme prône toujours le partenariat dans ses différentes activités. Il en est de même dans le domaine de la communication et de l’éducation environnementale.

La communication de proximité est reconnue efficace. Aussi, CI travaille en partenariat avec des communicateurs locaux qui connaissent mieux le milieu et la culture de la population dans les sites environnants les aires protégées. CI leur apporte des appuis techniques (formation) et financiers. Parmi ces partenaires, le Plate –forme CAZ (PLACAZ) qui est actif dans le Corridor Ankeniheny-Zahamena. Le Comité Multi-locale de Planification (CMP) intervient dans le Corridor Ambositra-Vondrozo. Dans le Corridor forestier de Bongolava, l’association Fikambanana Bongolava Maitso, relayée par la suite par les Clubs Bongolava Maitso au niveau des communes, ont fait partenariat avec CI. L’association Fikambanana Miaro ny Complexe Ramena (FMCR) a fait une campagne de communication à Antsiranana. CI entend soutenir cette stratégie afin de « renforcer la capacité des sociétés humaines à prendre soin de la nature, de façon responsable et pérenne, pour le bien-être de l’humanité ».

Ce partenariat n’exclut point les activités de communication directe faite par CI suivant le contexte. C’est le cas des interventions de nos scientifiques et leaders à chaque opportunité présente.


Les médias, partenaires incontournables

Dans le souci de partager ses expériences, la médiatisation est indispensable. « Songadina » est un bulletin trimestriel que CI produit. «  Soa an’Ala », en langue malgache, est destiné aux communautés locales soutenues par le programme Node.

La médiatisation à travers la presse nationale et internationale tient aussi une place importante. BBC, Time, ABC, NHK de Japon, … sont passées à Madagascar pour une couverture médiatique mondiale.

Les journalistes sont des partenaires incontournables dans la communication environnementale. L’organisme leur octroie des formations particulières sur différents thèmes touchant l’environnement. Cette formation concerne en particulier les associations des journalistes à vocation environnementale, en l’occurrence l’Association des Journalistes pour l’Environnement, l’Association des Medias d’Antsiranana, l’Association des Journalistes Verts de Fianarantsoa. CI apporte aussi son soutien financier à de telles associations en vue des reportages ou autres activités. Les formateurs des Jeunes reporters partenaires de l’UNICEF ont aussi reçu une formation dans le cadre d’une collaboration entre CI et cette entité onusienne.


Education en relation avec l’environnement sous forme informelle

Conservation International intervient dans l’éducation environnementale informelle. CI transmet ses messages à travers les différents évènements (journée mondiale des Zones humides, journée mondiale de la biodiversité, journée mondiale de l’eau, journée mondiale de l’environnement,…) et différents outils et canaux. L’objectif étant d’élever la connaissance de la population mais aussi de l’encourager à penser plus à l’environnement et à s’engager à prendre soin de la nature quotidiennement.

En outre, CI crée ou appuie des évènements suivant la possibilité, tel le débat télévisé sur le changement climatique pour la journée du 10/10/10, les expositions photos lors de la célébration des 20ème années de CI à Madagascar et l’année internationale de la Biodiversité en 2010,  le mois de la Photo (section biodiversité) avec l’association As’Art dans le cadre de l’année internationale de la forêt en 2011, ... . CI travaille avec différents partenaires, comme l’Association AED/Action qui anime les journées internationales par des jeux ludiques.

CI peut apporter des appuis aux écoles pour les visites de parcs mais aussi pour les journées organisées. L’école St Michel Amparibe, Antananarivo a eu maintes fois ce privilège.