Changement Climatique
Photo by : CI/As'Art
 

Le changement climatique est un phénomène naturel aggravé par les activités humaines. Il constitue le plus grand problème environnemental de notre temps. Si nous ne prenons pas des actions immédiates contre le changement climatique, l’humanité, les écosystèmes et toute vie sur terre feront face à des dommages irréversibles. Nous avons besoin d’agir rapidement mais aussi de tirer profit des solutions existantes pour prévenir les dommages à notre planète. Les écosystèmes naturels offrent des opportunités pour réduire les émissions des gaz à effet de serre d’une manière importante et pour préserver le potentiel adaptatif de notre biosphère.


Des activités réalisées et des résultats palpable

Les actions de Conservation International se fondent sur la science, les travaux de démonstration sur le terrain ainsi que l’engagement politique. Conservation International travaille avec toutes les parties prenantes. D’une part, pour arriver à un accord climatique ambitieux qui tient compte du rôle important des écosystèmes naturels. D’autre part, pour mettre en œuvre des projets de réductions des émissions issues de la dégradation et de la déforestation. En outre, des activités visent à augmenter la résilience des écosystèmes naturels et de l’humanité aux changements climatiques.


CI, premier à mettre en place le REDD à Madagascar

En termes d’atténuation au changement climatique, Conservation International Madagascar, en partenariat avec le gouvernement et les acteurs locaux – associations locales et communautés de base – a été le premier à mettre en place un projet REDD à Madagascar. Ceci plus précisément dans le Corridor Ankeniheny- Zahamena et dans le Corridor Ambositra-Vondrozo. L’application du projet dans ces deux corridors permet d’ éviter la libération de plus de 20 millions de tonnes d’émissions de CO2 dans l’atmosphère. Ceci grâce à la mise en protection des noyaux durs de ces corridors et la mise en place d’une ceinture verte de transferts de gestion des ressources forestières autour de ces noyaux. La mise en œuvre de microprojets de développement pour les bénéfices des communautés de base (VOI) même les plus reculées à travers l’approche NODE lancé par CI contribue beaucoup dans ce programme. Et bien sûr, la participation de toutes les parties prenantes dans les décisions relatives à la gestion de leur corridor est d’une haute importance.


Tetik’Asa Mampody Savoka (TAMS), l’exemple de projet carbone forestier

Le projet Tetik’Asa Mampody Savoka (TAMS) est, à Madagascar, le premier projet carbone forestier qui intègre à la fois l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. L’atténuation est obtenue grâce à la séquestration de centaines de milliers de tonnes de CO2 par plus de cent espèces d’arbres autochtones. L’adaptation au changement climatique s’obtient par la création d’un corridor biologique, occupant actuellement une superficie de 1100 hectares, entre les fragments de forêts naturelles autour de la région d’Andasibe.


Des études scientifiques pour aboutir à la restauration des forêts naturelles

Conservation International a aussi mené avec ses partenaires diverses études scientifiques dont un atelier pour essayer de connaître la vulnérabilité au changement climatique des écosystèmes, de la biodiversité et des moyens de subsistance des communautés. Des recommandations techniques correspondantes ont été par la suite adressées aux acteurs concernées. C’est dans ce cadre que Conservation International a identifié une bande de migration des espèces dans les forêts ripicoles qui longent le fleuve Mangoky dans le Sud-ouest de Madagascar. Une expérience de plantation des espèces autochtones locales y a été effectuée et les résultats obtenus confirment la faisabilité de la restauration des forêts naturelles de Madagascar à l’instar de ce qui se passe dans TAMS à Andasibe et dans les autres initiatives de restauration. Deux manuels, un sur la restauration forestière et un autre sur les activités de subsistance durable, complètent la panoplie de produits conçus par CI.


Beaucoup restent à faire

  • CI continuera à appuyer le gouvernement à améliorer les pratiques dans les projets de démonstration REDD+ afin que ceux-ci puissent fournir des informations adéquates à la future stratégie nationale REDD+ du pays.
  • CI poursuivra les recherches nécessaires pour aider les décideurs à prendre les mesures appropriées pour lutter contre les changements climatiques.
  • CI mettra à l’échelle la restauration forestière combinée au projet carbone afin d’atteindre un objectif multiple de climat, biodiversité et communauté.