COFAV
 
 

Les intérêts biologiques d’un site est l’un des  critères pour CI dans la priorisation de ses zones d’intervention. Le Corridor Forestier Ambositra – Vondrozo (COFAV) dans l’ ex-province de Fianarantsoa figure parmi ces sites prioritaires, afin de conserver son unique biodiversité mais aussi pour le bien être de la population. Une équipe de CI travaille dans cette région, agit tout en optimisant le partenariat avec les acteurs locaux et régionaux.


Un vestige

Le COFAV, dernier vestige de forêts tropicales humides de basse, moyenne et haute altitude qui couvraient autrefois la grande partie du Sud Est de Madagasca, est actuellement une bande de forêt sur une longueur de 300 km environ et de 1 à 50 km de largeur.

Ce Corridor caractérisé par sa grande richesse en biodiversité dont le taux d’endémisme régional et national est très élevé est d’une importance inégalable. Il assure d’importantes fonctions écologiques : château d’eau ; séquestration de carbone… Il joue aussi des grands rôles socio-économiques pour ses populations riveraines.


Trois axes d’intervention

Actuellement, les interventions de CI dans ce corridor sont axées sur :

  • la création par la mise en protection définitive de la Nouvelle Aire Protégée COFAV ;
  • la mise en place et l’opérationnalisation d’une structure de gestion  multi-acteurs suivant le principe de co-gestion ;
  • l’apport d’appuis techniques et financiers aux acteurs locaux et régionaux afin d’instaurer la gestion durable des ressources naturelles.


Pour la création  de la Nouvelle Aire Protégée

Conservation International a participé activement avec toutes les parties prenantes à la création de cette nouvelle aire protégée. Elle a, par exemple, développé divers outils de gestion tels que le plan d’aménagement et de gestion. CI n’ a pas ménagé ses efforts pour avoir la délimitation de l’aire protégée. Elle a participé à l’élaboration du plan de sauvegardes sociales ainsi qu’aux diverses activités pour l’obtention du permis environnemental.


Renforcer la capacité des futurs gestionnaires

Le principe de co-gestion est adopté pour l’aire protégée du COFAV où les communautés locales jouent un grand rôle. Conservation International appuie la structure de gestion constituée d’“Unités Locales de Gestion” (ULG),  en particulier les communautés locales et les fédérations communautaires. Des renforcements de capacités organisationnelles et techniques leurs ont été octroyé.


Appuyer sur le plan technique et financier les acteurs locaux et régionaux

Dans ce site, la stratégie basée sur le développement de partenariats pour une meilleure responsabilisation des divers acteurs locaux et régionaux reste valable. Ainsi diverses approches appuient les initiatives locales de conservation et de développement : les pactes de conservation, l’approche Node avec les microsubventions, ...