Culture
Une culture puisée dans la nature
CI/As'Art
 

La valeur de l’homme, sa sécurité ainsi que l'ensemble de ses activités économiques s’appuient fortement aux services culturels fournis par les écosystèmes naturels et la biodiversité. Ces liens culturels  sont vitaux. A Madagascar, les communautés locales ont développées des cultures et modes de vie complexes en réponse à  la richesse et à la diversité des écosystèmes dont ils dépendent pour leur subsistance. Aussi, elles en prennent soin et les préservent. Prenons l’exemple des forêts que les communautés considèrent comme sacrées. Leurs ancêtres y sont enterrés ou des animaux et des plantes sacrés y vivent. Ces forêts sont gérées volontairement par les collectivités locales avec l'intention de les conserver, de soutenir l'utilisation des ressources naturelles, de préserver la tradition, la  culture et l’héritage spirituel. On peut conclure que l’existence de ces forêts est très importante dans la conservation aussi bien de la biodiversité que de l’écosystème mais aussi de la culture. Conservation International  appuie ces initiatives locales en travaillant  dans des forêts sacrées telles celles à Antoetra (COFAV), Antenina et Tongalaza, Nosy Lonjo (Complexe Ramena),  la forêt de Baobab dans le Menabe. Outre les forêts, notons aussi les grottes et les lacs sacrés du complexe  Mahavavy-Kinkony.


Des buts et des objectifs

Reconnaissant l’importance de la culture pour le bien-être de l’humanité, CI vise plusieurs objectifs. A travers les différentes activités entreprises, on a pu avoir une compréhension initiale sur les sites à valeurs culturelles gérés par les communautés. On peut aussi reconnaître puis soutenir les pratiques culturelles qui contribuent au maintien de la santé des systèmes naturels et de la biodiversité. Constatation a été faite qu'une meilleure responsabilisation des communautés qui gèrent les sites à valeurs culturelles est également un des objectifs de CI, aussi CI est présente pour apporter  diverses formes d'assistance et de renforcement des capacités à ces dernières.

Une multitude d'activites

Pour atteindre ces objectifs, différentes activités sont au programme :

  • en partenariat avec les communautés, faire les inventaires et les cartes des sites gérés par les communautés et qui ont des valeurs culturelles;
  • Identifier les communautés et leurs représentants  pour la gestion des Aires de Patrimoine  Communautaires;
  • Examiner les chevauchements spatiaux entre les services culturels et autres services fournis par les écosystèmes ;
  • Mener des recherches sur l'impact de la bioprospection, sur les valeurs culturelles et sur les  mesures pour garantir leur conservation ;
  • Renforcer les capacités des communautés en fonction des intérêts et des besoins identifiés;
  • Soutenir le développement des activités tels que le tourisme, les pactes de conservation, les aires de conservation, pour  multiplier les avantages issus de la nature;
  • Développer  des instruments politiques qui soutiennent la génération de bénéfices et de la conservation à travers le tourisme, les pactes de conservation, les zones de conservation, les questions de sécurité culturelle, la gouvernance, etc