Intro Photo Large

Remove this module

Section Info

EditPhoto Title:Programme Node à Sahambavy
EditPhoto Description:Sortir de la pauvreté et réduire la pression sur le corridor
EditImage Url:/global/madagascar/PublishingImages/ci_32135380.jpg
EditImage Description:
EditPhoto Credit:© Cristina Mittermeier
EditPhoto RenditionID Small:5[Optional]
EditPhoto RenditionID Webkit:6[Optional]
EditPhoto RenditionID Medium:7[Optional]
EditPhoto RenditionID Portrait:8[Optional]
EditPhoto RenditionID Large:9[Optional]

Afin d’aider les communautés locales à mieux protéger la forêt et assurer la pérennité des services écologiques, mais aussi à les sortir de la pauvreté sans ruiner les ressources naturelles, CI met en oeuvre le Programme Node au niveau de 6 corridors à Madagascar. L’élevage de poulet par l’association Miaramamindra est un exemple d’alternative aux activités dévastatrices de la forêt, tel le charbonnage, dans le corridor Ambositra-Vondrozo.

« Au mois de mai, la première vente de poulets nous a permis d’acquérir deux porcelets et 300 kg de paddy pour faire face à la prochaine période de soudure », lance fièrement Jeannot Rodlish Randriamanantena, président de l’association Miaramamindra, à Ambondrombato, Sahambavy. Depuis la cinquantaine de poulets octroyée par le Programme NODE en février 2010, l’association commence maintenant à investir dans d’autres activités agricoles. Elle ambitionne de se procurer quelques boeufs de trait pour aider les membres dans les travaux champêtres.

L’association a déjà bénéficié de différentes formations alliant la technique et la gestion. L’aspiration demeure la même: sortir de la pauvreté. « On peut maintenant subvenir à la scolarisation et à la nourriture de nos enfants » témoigne Rakotomalala, membre de l’association. Partant de 5 poulets, il en possède actuellement 24 plus une dizaine de canards. Dans un proche avenir, il souhaite investir dans l’élevage porcin.

Conscients du changement climatique et de la baisse de récolte qu’il entraine, ces charbonniers ont décidés de diminuer la pression sur la forêt et se convertir dans l’agriculture améliorée. Mamisoa Andriafanomezana, chef de projet de l’association HAONASOA, partenaire de CI dans cette région, souligne que la logique de la population est de démarrer à petite échelle pour arriver à un niveau plus élevé, cela grâce à de mini-projets faciles à gérer et proposés par la population.

Notons que le Programme NODE est mis en oeuvre par CI grâce à la contribution financière de plusieurs bailleurs de fonds dont le DELL Corporation pour COFAV