Réserve marine Ivovona
 
Un bel exemple de gestion de la pêche

Depuis 2007, la création de l’Aire Marine Protégée (AMP) d’Ambodivahibe -Antsiranana a été une priorité pour CI Madagascar. La mise en protection temporaire du site a été obtenue en décembre 2010. Depuis, le processus a connu une évolution.

La réserve marine de Bekadoda, dans la partie nord de la Baie d’Ambodivahibe, a été créée grâce à l’initiative de la communauté d’Ivovona et à l’appui technique de CI. Cette réserve, d’une superficie de 196 ha, est conçue comme une vitrine pour les pêcheurs dans la région. Elle a été fermée durant 4 mois à compter du 06 novembre 2010. Le comité de gestion FVANI, avec la participation de toutes les communautés pêcheurs d’Ivovona, ont assuré la surveillance de la zone durant cette période. Avant l’ouverture, une étude scientifique a été réalisée pour évaluer l’efficacité de gestion. Pour mettre en évidence l’importance de cette gestion de la pêche, la communauté a consacré le 4 mars 2011 comme journée officielle d’ouverture de la pêche. Tous les pêcheurs du village d’Ivovona  et quelques voisins, les autorités locales et partenaires techniques ont été témoins des effets de la fermeture. La pêche, notamment la pêche aux poulpes, était exceptionnelle lors de l’ouverture. Les 45 pêcheurs aux poulpes ont obtenu en quelques heures 609 kg. La capture moyenne est de 13.5 kg de poulpes par pêcheur et la prise varie de 2 à 51 kg.

La création de la réserve et le constat d’une nette amélioration de la pêche ont favorisé l’adhésion des pêcheurs à la mise en place de l’Aire Marine Protégée. La réserve a également sensibilisé les communautés sur la possibilité d’une gestion durable des ressources grâce à des règles d’exploitation bien établies et respectées par les parties prenantes. Enfin, la réserve d’Ivovona, qui est la première dans la région, est considérée comme un exemple par la Région DIANA. Plusieurs villages environnants de l’AMP ont déjà manifesté leur désir de créer des réserves dans leur zone de pêche.