Un Nouvel Espoir en Nouvelle-Calédonie Pour Une Économie Florissante des Océans Grâce À Un Décret Historique De Création de

5/1/2014

​D'une dimension de 1,3 millions de km2, soit plus que l'Alaska et équivalent de 3 fois la taille de l'Allemagne  Conservation International salue cette loi historique en Nouvelle-Calédonie,  qui créée le parc naturel de la mer de Corail

Nouméa, Nouvelle-Calédonie / Arlington, Virginie, USA. -  La décision exemplaire du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie visant à protéger ses richesses naturelles et à créer la plus grande zone protégée du monde sur terre ou sur mer est un moment historique dans la protection de l'environnement marin et le développement durable.
 
Le Président de la Nouvelle-Calédonie, Monsieur Harold Martin et l'équipe gouvernementale de la collectivité ont annoncé la création par arrêté à Nouméa, la semaine dernière, du Parc naturel de la mer de Corail. La nouvelle règlementation place sous une gestion durable et intégrée, l’espace maritime calédonien d'une superficie totale de 1,3 millions de km2, ce qui en fait la plus vaste aire protégée du monde. Les écosystèmes représentés dans le Parc naturel sont essentiels à la population, à la biodiversité et à la résistance au changement climatique. Avec 2 500 à 3 000 tonnes de poissons pêchés chaque année dans la ZEE, le Parc constitue à la fois une source de nourriture pour la population de la Nouvelle-Calédonie et un atout économique pour le développement durable de la collectivité.

 
« Les Néo-calédoniens ont toujours été conscients de la richesse exceptionnelle de la nature - et tout particulièrement celle de l’océan », a déclaré Jean-Christophe Lefeuvre, le Directeur de programme de Conservation International en Nouvelle-Calédonie. « Une gestion prudente et raisonnée des ressources naturelles est indispensable pour assurer le bien-être des habitants sur le long terme. Cet arrêté envoie un message extrêmement fort : l'investissement dans la valeur de la nature, la biodiversité en général, peut être la base d'une société saine et durable. »

 
Située à plus de 3 000 kilomètres à l'est de l'Australie dans l'océan Pacifique, le Parc naturel de la mer de Corail couvre l'intégralité de la Zone économique exclusive (ZEE) de la Nouvelle-Calédonie, c'est à dire la zone marine située entre 12 et 200 miles marins des côtes. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le parc naturel héberge plus de 4 500 km2 de barrière de corail riche en ressources halieutiques, le lieu le plus profond de France (7 919 mètres de profondeur), 25 espèces de mammifères marins, 48 espèces de requins, 19 espèces d'oiseaux nicheurs et cinq espèces de tortues de mer. Le Parc permet aussi d'augmenter la contribution de la France aux objectifs de protection des Nations Unies pour 2020 (Convention de l'ONU sur la diversité biologique). Grâce à la Nouvelle-Calédonie, la France accroît la superficie de son espace marin protégé de 4 à 16 %, un chiffre remarquable.

 
La Nouvelle-Calédonie est en elle-même un haut-lieu de la biodiversité et une collectivité associée à la France, qui dépend fortement de son capital naturel. Ses eaux littorales comportent le plus grand lagon du monde, qui a été classé au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2008.

 
« C'est une décision énorme pour la Nouvelle-Calédonie et pour l'ensemble de la région Pacifique », a souligné David Emmett, Vice-président senior du programme Asie-Pacifique pour Conservation International. « Une telle mesure est exemplaire pour les autres pays riverains de la mer de Corail et ceux du Pacifique en général ; elle démontre ce qui peut être fait en investissant dans la santé et la productivité des océans sur le long terme. »

 
Le projet de création du Parc a été déclaré au Forum des îles du Pacifique en 2012, lorsque le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a annoncé sa contribution a l’initiative régionale « Pacific Oceanscape  ». La dynamique Pacific Oceanscape représente un effort unique de 16 pays des Îles du Pacifique et de 6 territoires pour gérer conjointement près de 40 millions de kilomètres carré d'océan d’un seul tenant, soit 10 % de la superficie totale des océans sur notre planète. Cet effort sans précédent permettra d’aller dans le sens d’une gestion partagée durable des ressources marines, en particulier en ce qui concerne les espèces migratrices de la région.

 
Conservation International (CI) est présent en Nouvelle-Calédonie depuis plus de 12 ans, et travaille à tous les niveaux pour développer et mettre en place des solutions intégrées et durables sur terre et en mer. En 2013, CI a participé activement à la formalisation de l'accord de jumelage des aires marines de la Nouvelle-Calédonie et des Îles Cook, comme proclamé en septembre 2012 lors de la réunion annuelle du Programme régional océanienpour l’environnement. 
 
Au cours des trois prochaines années, les experts de Conservation International et leur partenaires en Nouvelle-Calédonie et dans la région aideront le gouvernement à formuler le plan de gestion et l'aménagement spatial du Parc, à financer des études scientifiques clés pour adapter le plan de gestion en fonction des connaissances acquises, et à intégrer les contributions de la Nouvelle-Calédonie au sein de Pacific Oceanscape et du réseau Big Ocean. Le plan de gestion du Parc s'appuiera sur le respect des bonnes pratiques pour une gestion intégrée et la protection des écosystèmes, de l'habitat et des espèces. Il permettra aussi de renforcer les modalités de suivi-évaluation de l’état de santé des milieux marins a différentes échelles.
 
Les niveaux de protection seront définis au cours de la prochaine phase de développement du parc. In fine, le parc naturel de la mer de Corail sera une zone à utilisations multiples, avec des zones dédiées aux activités économiques gérées durablement  et à la préservation de l'environnement.

 
                                                                                                   ###

 
Contenu à destination des médias (***Merci de bien vouloir mentionner les crédits photo***)

 
Photographies disponibles pour les média : https://ci.tandemvault.com/lightboxes/14370?tc=dR3cv9heZ

 
Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Nick Mitsis, Directeur média, Conservation International 
Bureau +1 703 341 2751/ email nmitsis@conservation.org 

 
Jean-Christophe Lefeuvre, Directeur pays de Conservation International pour la Nouvelle-Calédonie
Mobile +687 76 69 88/ email jclefeuvre@conservation.org

 
À propos de Conservation International (CI)
En s'appuyant solidement sur l'alliance de la science, le partenariat et le terrain, CI donne les moyens aux sociétés de protéger la nature et la biodiversité mondiale de manière responsable et durable afin d'assurer le bien-être des populations sur le long terme. CI a été fondé en 1987 et son siège est près de Washington. CI emploie plus de 800 personnes dans 30 pays disséminées sur six continents, et travaille avec près de 1000 partenaires partout dans le monde. Pour plus d'informations, veuillez consulter : www.conservation.org ou rendez-vous sur Facebook, YouTube et Twitter.

 

Request an Interview

,

,

Related Content

Other Media

Climate; Biodiversity; Food; Land management; Science